AUBANCE TEAM RACING

 

 

 

 

 

 

 
 
TROPHEE DE LA GRAPPE D'OR

DIJON 16 Avril 2005

 

Le trophée de la Grappe d 'EAU, "heu", de la Grappe d'Or

Lieu : Circuit Automobile de Dijon Prenois

Météo : Pluie et froid Glaciale tout le week-end ( 2° )

Pour la deuxième fois nous revenons à Dijon avec beaucoup d'impatience, l'an passé ce fut notre première course et c'est un tracé qu j'affectionne même si le revêtement est un peu dégradé. Jérôme est arrivé le jeudi soir avec Aline, sa sœur, qui va nous aider au chrono. Parti dans la nuit, j'arrive sur le circuit le vendredi vers 9h30, il fait un froid de canard. Jérôme a réservé les séances d'essais libres et c'est lui qui s'y colle pour la première. Il pleut, la moto ne marche pas bien après trois ou quatre tours, la raison est simple : les cornets se remplissent d'eau et la moto s'étouffe, solution : on se force à boire du coca ( 2 litres, merci Sylvain et Lacôme pour le coup de main ) et on bricole une protection avec la bouteille.

Midi, repas festif : " pâte à la carbo ".

Début d'après midi c'est à moi de partir en reconnaissance, le circuit me revient vite, la protection sur les cornets est efficace. La machine tourne bien. Notre dernière séance sera annulée en raison d'une casse moteur sur la piste ( huile + absorbant + eau = champ de boue ).
On passe les contrôles ( technique et administratif ). En soirée Jean Louis (Team Manager) et Claude arrivent, Guillaume, Magali et Denis arrivent dans la nuit.

Samedi 7h00 : Réveil très humide et surtout très froid ( 2° ), Jérôme a sa séance de qualification à 8h00, faut pas traîner. On monte les pneus pluie.

Samedi 8h00 : C'est parti, Jérôme se réchauffe comme il peut, les chronos ont du mal à descendre, en fin de séance il fait un 2mn17s, ce qui nous place pour l'instant en 37 positions sur 47, les meilleurs sont en 2mn01s. Lorsqu'il descend de la moto ces doigts sont bleus. Ma séance est prévue à 10h00, Jean Louis décide d'aller acheter des gants mappa pour mettre sous nos gants.

J'ai décidé de partir dans les premiers pour ne pas bouchonner, donc vers 9h45 je me pointe en pré-grille, nous sommes déjà quatre. En raison d'une chute notre séance est repoussé de 20mn, c'est très long quand il pleut et qu'il fait froid. Enfin le feu vert, je m'élance en premier, au troisième virage je me fais doubler par un " avion ", à mon premier passage je suis trois ou quatre mais la piste est libre devant moi, deux tours plus tard je réalise un 2mn05, mais j'arrive déjà sur les derniers, en voulant doubler je sors de la trajectoire, passe dans une grosse falque d'eau, la moto part de l'avant, je mets les pieds dans la flaque, j'ai la botte remplie d'eau, ça raccroche, ouf… c'est passé. Devant moi une trentaine de moto plus ou moins en paquet, l'eau gerbe de partout, j'aurais maintenant beaucoup de difficulté à descendre mon temps, je décide de rentré. Résultat : 11ème de ma série et 12ème sur la grille de départ. On est heureux !!!

Le départ ( la vidéo ): C'est moi qui s'y colle, il pleut et c'est mon premier départ, comment le résumer, instant magique, montée d'adrénaline et super concentration. Mon départ est correct, un petit moment d'hésitation au lâcher de l'embrayage mais c'est la première fois… Très rapidement je remonte et double des concurrents, dès le troisième tours mes chronos descendent en 2mn00s. Je suis bien, on me passe un panneau " 6 ", je suis sixième, ma motivation est maximum, surtout que j'ai le 5ème à ma portée et les 4ème et 3ème en ligne de mire. Un tour plus tard je suis dans la roue du 5ème, je suis plus rapide que lui, au tour suivant je tente de lui faire les freins mais l'avant se dérobe, je relâche les freins, ça raccroche mais je fini mon freinage dans le bac à gravier, le temps d'en ressortir je repars dans le paquet. Je me concentre et aligne des tours réguliers entre 2mn00s et 2mn02s. La fin de mon relais approche on est 20ème , panneau stand, plein d'essence et Jérôme repart, il pleut toujours et encore. Petit breffing avec Jean louis, je lui fais part de ma sortie, sa réponse pour me réconforter " Je préfère que tu te sortes en roulant en 2mn plutôt que tu tournes en 2mn15s ". Merci Jean Louis…L'inconnu pour Jean Louis c'est de savoir si Jérôme va descendre ces temps. Jérôme prend ces repères, les chronos descendent très rapidement, au bout de quelques tours il est régulier en 2mn05s puis nous fait quelques tours en 2mn02. Impeccable, on remonte… Dans les stands tous essaient de se réchauffer comme ils peuvent, au bord de la piste nos chronométreuses sont frigorifiées. Fin du relais de Jérôme. Je repars, mes chronos sont toujours aussi régulier, mais au bout vingt minutes une chute dans la parabolique nous obligent à slalomer entre les commissaires qui épongent l'huile, du coup les chronos montent en 2mn07s. Dans les stands ça cogite, suis-je fatigué ?, des crampes… Jean louis décide de me faire rentrer plutôt. Je préviens Jérôme de la situation. Il repart pour un relais de 45mn, c'est donc moi qui finirais. Jérôme est régulier. Il reste un peu moins d'une demi-heure et je repars avec pour consigne d'assurer car on est remonté en 11ème position. C'est ce que je fais en réalisant coup sur coup des chronos en 1mn59s, bonne sensation, j'arrive même à posé le genou sous la pluie ( c'est une première ). Au final on est 9ème, on est super heureux, soirée festive assurée….

Les photos

Un grand merci à toutes et à tous
Olivier